Jessica photographe

Jessica :  belle comme un prénom de star. Elle est une longue liane brune au visage d’écureuil. De l’écureuil elle en a le regard curieux et grand ouvert, aux aguets. Elle porte du noir et du blanc, parfois une touche de vermillon vient mettre en lumière sa pâleur. Ses longs cheveux bruns et lisses s’habillent d’une frange mutine. Elle est fragile comme sa peau claire, mais perçoit et zoome avec élégance sur ces détails qui changent tout.

Ses mains si longues saisissent l’objectif qui sait voir ce qui se cache derrière la porte fermée à clé. Heroine racée d’Helmut Newton, parée de cuissardes, elle s’empare de la matière humaine pour vous tirer le portrait  : de face, de côté, de 3 quart, de dos, de cheveux, de regard. Tout y passe. Elle inspecte les pièces, les rues, les objets qui les composent et soudain jaillit le bruit sec du clic clac. Voleuse sexy en diable, elle est déjà partie avec tous les clichés dans son sac noir, forcément noir.

Elle imagine des mondes d’images contrastés de noir ou blanc et saisit un peu de beauté, de celle qui nous échappe.

Nous perdons connaissance derrière le zoom de sa quête de la perfection. Les yeux d’écureuil sont déjà ailleurs scrutant le grain de poussière photogénique sur la table du salon. Nous sommes encore sous le charme, kidnappés par l’instantané.

Emmy et le nuage poudré

.

Publicités