Working class heroine…so long Marianne Faithfull

Il fut un temps où les chanteurs engagés étaient vraiment engagés refusant de fredonner le politiquement correct, il fut un temps où les rock stars étaient vraiment des rock stars fuyant la banalité et chérissant les fleurs du mal. Cette version live du tube mythique « Working class hero » écrit par John Lennon, interprété ici par Marianne Faithfull, est un hommage à celles et ceux qui firent du rock and roll cette musique animale qui ne craignait pas la boue. Marianne Faithfull, icone absolue du Swinging London, amante de l’homme à la lippe boudeuse, petite-nièce de l’écrivain Leopold von Sacher-Masoch, toujours debout grâce ou malgré des penchants destructeurs sanctifiés par son illustre aïeul, incarne encore ce rock and roll qui s’est abîmé les veines pour mieux nous faire entendre cette voix profonde et sombre en sommeil dans tout coeur romantique. Aujourd’hui fauchée, la vieille dame indigne du rock and roll s’entoure d’une nuée de groupies anorexiques qui quémandent un peu de sa vérité. Mais le rock and roll ne se prouve pas il s’éprouve, So long Marianne

As soon as you’re born they make you feel small
By giving you no time instead of it all,
Till the pain is so big you feel nothing at all,

A working class hero is something to be,
A working class hero is something to be. 

Publicités