« Quels romans pour votre sac de plage ? » Episode 2

Quels romans pour votre sac de plage ?

Episode 2 – Episode 1, cliquez 

Laissez-moi finir ma page, non mais !!

Edito
Ah la plage. Ecrire des mots bleus sur le sable et voir disparaitre sous le ressac les sentiments inavouables. Le bikini  peu seyant et nos corps imparfaits livrés à eux-mêmes. Les œufs durs malodorants échoués dans le panier en osier, le Fanta orange tiède et la crème solaire qui attend son tour. C’est le temps des vacances, des promesses qu’on ne tiendra pas, des visages qu’on oubliera, des baisers maladroits échangés un soir de 14 juillet sur un air de flonflon. C’est le temps du doux ennui teinté de « Bonjour tristesse » et des Churros trop sucrés du marchand ambulant. Dans cette lente agonie du stress, nos mains nues retrouvent le contact des livres. Ouvrez en grand la baie vitrée de votre évasion.

Après la sélection des libraires amis des livres, je vous propose de découvrir ma seconde sélection. Celle des éditeurs indépendants du quartier latin, qui le temps d’un week-end de sous les arcades du Lycée Henri IV affrontèrent pluie et soleil pour offrir aux lecteurs des romans, des essais, des nouvelles, des correspondances dignes d’être lues. Des éditeurs entrés en résistance contre la virtualisation tous azimuts de la littérature, des éditeurs chercheurs d’or faisant corps avec  cette phrase si juste de Victor Hugo  «  La lumière est dans le livre. Ouvrez le livre tout grand. Laissez le rayonner. Laisser le faire ».

Chez Zinc Editions – vous lirez bien un petit quelque chose ?
Astucieuse, cette jeune maison d’édition née en 2003 met « entre autres » à l’honneur le roman noir sous des formes objets inventives. Impossible de ne pas renouer avec le plaisir de l’écriture. Sans hésitation, fermez le temps d’un été votre boite mail et succombez au charme de la collection du polar épistolaire.

 Mes coups de cœur :

Amère Baltique un feuilleton polar épistolaire composé de 7 cartes postales. A envoyer par la poste chaque jour de la semaine.  Texte Laurent Peyronnet et graphisme Fred Morret. « Amère Baltique » narre les aventures d’un privé un peu trop naïf qui de St Petersburg à Tallin se retrouvera pris en tenaille dans un chassé-croisé sanglant où les maitres du jeu ne sont pas forcément ceux qu’on croit… Suspense garanti. Prix France : 7 euros.

Miss Acapulco un  polar road moovie sur carte routière avec  le polar au recto et la carte poster au verso pour se repérer. Texte  de Sébastien D. Gendron et  graphisme de  Béatrice Villemant. Immersion very hot dans un Miami Beach paradis du toc et du sillicone et portrait au scalpel d’un assassin professionnel parti se mettre au vert au pays de Scarface. Mais c’est sans compter sur le charme de Miss Acapulco… Vénéneux et sensuel. Prix France : 8 euros.

 Aux éditions Antidata
Nées en 2004, Les éditions Antidata sont spécialisées dans le noble genre de la nouvelle et du texte court. Leur objectif : permettre à de jeunes auteurs d’être publiés une fois par an grâce à un recueil collectif pour lequel est lancé chaque année un appel à textes.

Mes coups de cœur :

Très finaude, l’Antidata team vous propose cette année un recueil de nouvelles ambiance « Euro 2012 » intitulée : Temps additionnel. Douze histoires se déroulant sur le terrain de foot, ou sous le terrain, ou dans les vestiaires, ou complètement ailleurs. C’est vif, drôle, va forcément droit au but et n’est pas réservé qu’aux fans de ballon rond et de chaussures à crampon. Prix France : 11,50 euros. 

Oubliez votre amère et sinistre recherche d’emploi et découvrez le pamphlet « Dans l’attente d’une réponse favorable » ou les 24 lettres de motivation iconoclastes de Gilles Marchand. Si vous voulez changer de métier, devenir explorateur, super héros ou encore ange déchu, vous trouverez tous les conseils pour augmenter vos chance d’être recrutés. Impertinent et nécessaire.
Prix France : 8 euros.

Editions Aux forges de Vulcain
Un grand merci à David Meulemans, Président des éditions « Aux forges de Vulcain » pour son immense culture et sa  si délicate façon de présenter les auteurs. Un homme de passion. Fondée en 2010, les éditions « Aux forges de Vulcain » publient romans, essais et livres d’artistes. Une exigence : que les ouvrages publiés nourrissent notre regard sur le monde.

Mes coups de cœur :

Les femmes n’aiment pas les hommes qui boivent (et c’est vrai non ?) de François Szabowski. Né d’une mère russe et d’un père moustachu, ce jeune auteur de 34 ans a fait tous les métiers. Il écrit sur les tables, dans les bus, sur les épaules des passants. « Les femmes n’aiment pas les hommes qui boivent » est le récit des aventures rocambolesques provoquées par François Chabeuf, un Rambo boiteux du marché de l’emploi, confronté aux préceptes absurdes du zèle et de la compétition. Savoureux et politiquement incorrect. Humour noir au programme. Prix France : 18,90 euros

Pour les femmes de Thomas Rain Crowele récit de l’éducation sentimentale et poétique d’un des derniers héritiers de la Beat generation. « Presque tout ce qu’on fait dans la vie, même si on donne d’autres raisons, on le fait pour les femmes ». Hermann Hesse. Prix France : 12,90 euros

Aux éditions Triartis
Créée par deux femmes, Triartis est une « Maison » d’édition habitée par l’amour des correspondances, du théâtre, des manuscrits. A sa tête, deux femmes très différentes. L’une est attachée à la tradition et met à l’honneur les grands écrits du passé. L’autre est une saltimbanque dans l’âme qui choisit  la modernité et de jeunes créateurs souvent en marge du raisonnable. Les éditions Triartis sont présentes chaque année au festival de la correspondance de Grignan qui se déroule du 4 au 8 juillet.

Mes coups de cœur : 

Delacroix / Sand, l’amitié en clair-obscur. Créée au festival de la correspondance de Grignan et mis en lecture avec Thierry Frémont et Elsa Zylberstein, cette correspondance relate l’amitié amoureuse intense qui lia pendant plus de 30 ans l’auteure et le peintre. Prix France : 8,50 euros

Maïkovski / Lili Brik  l’unique et le voyou. Créé en 2011 au festival de la correspondance de Grignan et repris au festival off d’Avignon en 2012, ce texte nous fait redécouvrir la passion légendaire qui unit Maïkovski, poète fondateur de la nouvelle pensée soviétique, et Lili Brik, sœur ainée d’Elsa Triolet, égérie de l’avant-garde.  L’histoire de deux êtres qui ont choisi d’exploser tous les carcans. Prix France : 8,50 euros

A Monna Lisa, le Louvre, Paris. Créé au Festival de la correspondance de Grignan et mis en scène par Didier Long. La plus grande star de tous les musées reçoit beaucoup de courriers, conservés aux archives du Louvre. Pour imiter ces épistoliers farfelus, des auteurs contemporains ont écrit eux aussi à la Joconde. Drôle, tendre et infiniment jubilatoire. Prix France : 15 euros. 

Enfin, mon dernier coup de cœur ira aux Editions Bleu Pétrole et au magnifique roman Etats mixtes sur papier  écrit par Florie Adda. Vous pouvez retrouver la chronique de ce roman sur laisser parler les filles. Un roman précieux et fragile à serrer tout contre son cœur. Prix France : 20 euros. 

Voilà c’est fini. Lisez à en perdre la vue  et dévorez des livres. Bel été 2012.