Au « Centre d’Enseignement Spécialisé des Arts Narratifs », le 9ème art on en fait toute une histoire…

Stages de scénario en bande dessinée

Jeudi 1er novembre 2012, installée dans le fauteuil club d’un bar à proximité de la rue Oberkampf, un café-crème me tient chaud. En fond sonore, Ray Charles accompagne ce jour de pluie. Décor à la Tardi, j’attends. A l’origine de cette attente une rencontre avec une passion, une passion incarnée par un homme. Avez-vous déjà entendu parler du 9ème art ? Pêle-mêle, si je cite « Corto Maltese », « Thorgal », « Mafalda », « Le chat du Rabbin », éclot sur vos lèvres cette locution au parfum d’aventure : bande dessinée. Quelques minutes plus tard, le voilà assis face à moi, le geste empreint de cette énergie communicative propre à ceux qui  croient en ce qu’ils font. Tour à tour, auteur, scénariste, illustrateur et Directeur depuis 2009 du Centre d’Enseignement Spécialisé des Arts Narratifs, Mikhael Allouche ne bulle pas. Avec humour et précision, l’homme évoque son expérience, celle de la création de son école, le CESAN, qui en un cursus de  deux à trois ans enseigne et transmet  à tous les passionnés du trait et du mot bien senti. Le projet ambitieux du CESAN : former des auteurs à l’image narrative (BD, illustration), en faire des raconteurs d’histoires avec les pieds sur terre et la tête dans les étoiles, des histoires intérieures ou singulières, des histoires de justiciers, de sorciers, qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse. On ne naît pas artiste de BD du jour au lendemain parce qu’une fée s’est penchée sur notre berceau, on le devient. Certes, il faut une appétence, mais cette appétence s’aiguise et nécessite du travail, de l’accompagnement par des professionnels pour apprendre à poser sa chair sur le papier, à avoir conscience de son propre regard d’artiste et ce dans le but ultime et sacré d’être vu et lu.

Mon encre hurle pour moi. Vincent Turhan étudiant au CESAN

Fort de ses 60 étudiants et cultivant un esprit de famille bon enfant, le CESAN s’est aussi engagé dans un nouveau challenge que Mikhael évoque avec éclat.

Ce challenge : faire connaitre et apprendre l’art du scénario de BD en France. Souvent  dépréciée et envisagée comme de la sous littérature, la BD souffre d’un déficit d’image et il n’existe pas en France de réels cours de scénario. Une omission enfin réparée par le CESAN qui met en place pour tous les afficionados de la construction trois stages bien distincts animés par l’auteure et scénariste Ange, dont le nom évoque à lui seul toutes les ailes en devenir. Pas nécessaire d’être Joann Sfar ou Jodorowsky ou encore de savoir dessiner pour prendre part à ces formations accessibles aux débutants comme aux scénaristes chevronnés. Libre également aux stagiaires de choisir l’un des trois stages selon leurs disponibilités ou désirs d’implication.

Intitulé « Initiation au scénario de BD » le premier stage aura lieu tous les mardis de 19h30 à 21h30 du 13/11/2012 au 22/01/2013 (Tarif : 280 euros TTC) et permettra aux scénaristes de BD d’acquérir autonomie et virtuosité tout en comprenant les enjeux et spécificités de l’incontournable scénario en bande dessinée.

Le second stage très innovant, puisque jamais proposé à ce jour, « Réalisation d’un scénario de BD de A à Z » aura lieu tous les mardis de 19h30 à 21h30 du 06/02/2013 au 21/05/2013 (Tarif : 350 euros TTC) et vous apprendra à  aller collectivement au bout du concept narratif en créant un projet complet en totale immersion au cœur du récit, ce fil d’Ariane trop souvent négligé.

Je porte cette gueule cassée. Vincent Turhan étudiant au CESAN

Enfin, le troisième stage « Scénario de BD affinez vos personnages, enrichissez vos dialogues » se déroulera sur un week-end complet de 9h30 à 16h30 du 23/02/2013 au 24/02/2013 (Tarif : 240 euros TTC) et vous initiera aux subtilités de cet outil précieux qu’est le dialogue propre à la bande dessinée. Tous les secrets des silences, des émotions vous seront transmis afin que naissent  de vos plumes des personnages mémorables.

Alors, si vous aussi vous souhaitez être l’artisan de votre histoire, celle qui peut-être laissera jaillir une réplique d’anthologie, et bien ouvrez la porte du CESAN et n’oubliez pas que faire une bande dessinée c’est avant tout se souvenir. Un grand Merci à Mikhael Allouche pour cette entrevue sous le signe d’un optimisme solaire et longue vie au 9ème art et à toutes ces histoires si nécessaires que nous nous racontons.
Astrid MANFREDI, le 08/11/2012

Informations pratiques
Cesan : 11, rue des Bluets 75011 PARIS
Téléphone : 09 50 89 74 82
Mail : info@cesan.fr
Le CESAN est partenaire de l’école de BD l’Iconograf à Strasbourg

Calendrier des stages et formulaires d’inscription téléchargeables sur le site (http://www.cesan.fr/calendrier-stage-cesan.asp)

Pour l’inscription un coupon de réservation est à retourner avec le paiement à l’ordre de CESAN 11 rue des Bluets 75011 PARIS.

Publicités