Rencontre avec le romancier Jim Crace : an Englishman in Paris …

Photo de l'auteur

Photo de l’auteur

Jim Crace est un romancier vigoureux. A l’intérieur de son sac de voyage, qu’il maintient fermement, du sancerre rouge et des livres. Il s’apprête à quitter la France suite à la promotion de son nouveau roman « Moisson » paru aux Editions Rivages. Dans ses yeux clairs s’est installée une plénitude contredite par une curiosité fébrile. Issu de la Working class et encore aujourd’hui à 68 ans admiratif et ému à l’évocation de son père, cet homme très peu éduqué qui voyait tout, Jim Crace a toujours porté en lui l’écriture. Avant le lyrisme du roman, ce fut le journalisme et sa précision des faits. Un goût de la vérité nue qui lui valut de claquer la porte du Sunday Times pour des raisons idéologiques. Et il a bien fait car ses histoires qu’habitent des personnages à la beauté inquiète portent en elles un fragment d’espérance. Affichant sa filiation avec Italo Calvino et son goût immodéré de la fable, Jim Crace revendique l’optimisme sans béatitude et délaisse les oripeaux de l’écrivain désenchanté pour ceux du Gentleman farmer.

Une campagne anglaise où il a décidé de s’installer depuis peu et dont le silence lui a permis de reprendre la plume pour écrire en six mois ce conte du retour aux sources.  Et c’est aisément que l’on imagine la vigueur de son imaginaire sur la page blanche. Ses mots n’hésitent pas trouvant leur ancrage dans l’exaltation du voyageur prêt à donner vie à chaque racine du ciel. Avec ce nouvel opus salué internationalement, Jim Crace entre donc à pleines bottes dans la semence de la terre anglaise et en extrait les sucs.

1ère de couverture "Moisson" de Jim Crace paru aux Editions Rivages

1ère de couverture « Moisson » de Jim Crace paru aux Editions Rivages

Nous sommes dans un village et dans des temps reculés qui pourraient aisément être le nôtre. Un village qui fleure bon le trèfle, la besogne du labour et les hanches alourdies des femmes. En quelque sorte une bourgade idéale où le maître est un homme plus qu’un despote. Cependant, les contes villageois idylliques ne font pas la littérature, aussi un incendie à priori anecdotique va-t-il mettre le feu aux poudres et sortir de sa torpeur ce village bercé par le rythme des saisons. Walter Thirsk, veuf entre deux âges devenu paysan par amour, sera le narrateur de cette variation par les flammes. La moisson dont il est question dans ce roman sonne donc l’angélus de la débâcle et condamne l’acteur de la terre, le poète comme l’observateur à l’inévitable solitude de la route.

Porté par une langue foisonnante et sensuelle, « Moisson » est une œuvre regorgeant d’une sève bien plus complexe que celle de l’hommage rendu à la terre. En effet, derrière ce lyrisme des champs se dessine la cartographie d’un monde déraciné cherchant davantage à exclure son prochain qu’à l’intégrer. Est-il question dans ce roman du repli du Royaume-Uni ou plus largement de l’extinction de la voix de la solidarité ? Peu de braves dans cette « Moisson ». Une seule figure courageuse se détache, celle d’un artiste qui armé de son vélin tente de poser ses couleurs sur des libertés clôturées.

Le sac de voyage toujours sur l’épaule, la démarche assurée, Jim Crace s’éloigne. Dans quelques heures il retrouvera son village secret où seul un Pub s’est installé. Sans aucun doute Jim Crace est bien un Englishman in Paris mais il est aussi ce romancier qui n’a jamais manqué de courage littéraire. Une ambition de la narration qu’il recommande aux apprentis écrivains souvent trop attachés à une quête de la perfection.

Entre mes mains demeure sa moisson littéraire. Un roman captivant et admirablement traduit, une fable politique de chair et de terre qui donne envie de s’exiler dans la forêt anglaise et de se fondre dans sa tourbe.

Merci Monsieur Jim Crace et un grand merci également à sa pétillante attachée de presse française.

Astrid Manfredi, le 04 octobre 2014

Informations pratiques :
Titre : Moisson
Auteur : Jim Crace
Traduction : Laetitia Devaux
Editeur : Rivages
Nombre de pages : 266
Prix France : 20 euros

L'auteur

L’auteur parmi ses livres …

Publicités