« A l’origine notre père obscur » de Kaoutar Harchi : Ainsi soient-elles …

« A l’origine notre père obscur » de Kaoutar Harchi aux Editions Actes Sud

1ère de couverture "A l'origine notre père obscur" de Kaoutar Harchi aux Editions Actes Sud

1ère de couverture « A l’origine notre père obscur » de Kaoutar Harchi aux Editions Actes Sud


Modelés dans une féminité qui refuse de se laisser séquestrer entre les murs
, les mots de Kaoutar Harchi bruissent d’une insoumission politique teintée d’une sensualité aux effluves d’argan. « L’ampleur du saccage » continue de tisser sa toile et c’est dans une sorte de maison de femmes où l’hystérie côtoie le mélodrame que s’enracine dans ce roman la violence faite aux femmes et à leurs libertés.

A l’origine le père obscur dévoré par une supposée humiliation infligée à son honneur qui répudie la femme qu’il aima et son enfant, une fille, dans une sorte de sérail qui n’a rien de l’image d’Epinal où s’alanguissent des orientales mais évoque davantage le lieu où sont recensés les affronts subis par celles qui un jour firent des écarts de conduite. Prises en otage dans ce cloître écrasé de chaleur et de fièvre amoureuse, les femmes attendent qu’un homme daigne les réintroduire dans la cité. La mère et sa fille, la narratrice de cette histoire, sont de ces femmes qui se meurent de la longue supplique de l’enfermement. Une incantation qui mènera ce duo aux confins du désespoir et à l’éloignement de la tendresse. Observatrice attentive de cette maison n’accouchant que de pulsions ménagères destinées à passer le temps et l’ennui, la jeune narratrice tente de retrouver l’affection de cette mère devenue à force de claustration une sorte d’icône détentrice de la parole qui délaisse sa fille pour transmettre le flambeau de sa détresse. L’enfant presque adolescente se débat pour trouver sa place parmi ces femelles exsangues et tandis que la mère se meurt, elle espère le retour du père, celui seul qui pourrait la libérer de ce chœur d’hymens incapable de se révolter.

Une route poussiéreuse qui finira par conduire la jeune fille jusqu’à la demeure du père, dans ce repère où palpite la rumeur qui eut raison de la fragile psyché de la mère …

Stylisé avec une précision de dentellière venue d’un ailleurs, « A l’ origine notre père obscur » poétise et conscientise la cause éperdue de certaines femmes sans avoir besoin de brandir l’hygiaphone. Tramé de nuances, syncopé de fragments de la genèse, ce roman déroule de sa langue serpentine les mécanismes douloureux du passé et réinterprète avec une infinie subtilité la quête des origines et celle de la nécessité de s’en émanciper par l’accès au monde et à la connaissance. Car là est bien la quête de cette bouleversante narratrice : s’affranchir des carcans de la tragédie familiale afin que fleurisse une intimité nouvelle empruntant ses propres chemins.

Kaoutar Harchi est indéniablement une romancière talentueuse et une fois débarrassée de certaines scories qui par moments ensablent un peu sa réflexion il y fort à parier qu’elle nous livrera dans les années à venir un grand roman de femme. « A l’origine notre père obscur » en porte déjà le souffle.

Astrid Manfredi, le 19/10/2014

Informations pratiques :
Titre : A l’origine notre père obscur
Auteur : Kaoutar Harchi
Editeur : Actes Sud
Nombre de pages : 164
Prix France : 17,80 euros TTC

Photo de l'auteure

Photo de l’auteure

Publicités