février 24

Un jour …, une auteure … : Edith Wharton

edith-whartonjpg-748c05bdfeb13480

« Il semblait faire partie du muet paysage mélancolique, être l’incarnation de sa désolation glacée, tout ce qui en lui était chaleureux et sensible amarré ferme sous la surface; mais il n’y avait rien d’inamical dans son silence. Je sentais simplement qu’il vivait dans un isolement moral trop profond pour qu’on y eût accès fortuitement, et j’avais l’impression que cette solitude n’était pas seulement le fruit de son sort, quelque tragique qu’il pût être, mais qu’elle recelait le froid, accumulé couche après couche, de maints hivers à Starkfield. » Extrait de « Ethan Frome »

« Depuis, plus rien ; mais il lui avait érigé dans son coeur un sanctuaire qui bientôt était devenu le seul théâtre de sa vie réelle ; là aboutissaient toutes ses idées, tous ses sentiments. Hors de là, sa vie ordinaire lui semblait de plus en plus irréelle. Il se heurtait contre les préjugés et les points de vue traditionnels comme un homme absorbé se heurte contre le mobilier de sa chambre. Il était absent. Il s’étonnait parfois que les personnes qui l’entouraient pussent s’imaginer qu’il fût encore là. »Extrait de « Le temps de l’innocence »

« Et vous ? Qu’est-ce que vous croyez avoir fait de moi ?… Oui, de moi, car je suis votre œuvre bien que vous n’ayez jamais été la mienne. Je suis l’homme qui a épousé une certaine femme parce qu’une autre lui a ordonné de le faire. » Extrait de « Le temps de l’innocence« 

« Ma petite, je crois que vous ne savez pas ce que vous dites. Votre mari a la malchance d’être passionnément amoureux de vous. Le divorce dont vous parlez si légèrement l’anéantirait. Jim ne vous intéresse peut-être plus maintenant, mais il y a eu une époque où il vous a intéressée. Ne faudrait-il pas en tenir compte ? Lita parut réfléchir. Puis elle déclara : « Ne faudrait-il pas plutôt tenir compte du fait qu’il ne m’intéresse plus ? » Extrait « Les New-Yorkaises
Publicités