février 02

Sortie de « Havre Nuit » mon second roman le 02/02/2017

C’est avec  beaucoup d’émotion et d’enthousiasme que je vous annonce aujourd’hui la sortie en librairie de mon second roman « Havre Nuit » toujours aux Editions Belfond.

e7db75c4-d2d9-40b9-8109-8c09ad07132c-1

Communiqué de presse

Astrid Manfredi, qui a fondé le blog de critiques littéraires Laisse parler les filles, signe son deuxième roman Havre nuit, aux éditions Belfond. Lauréate du Prix Régine Deforges du premier roman 2016 avec La Petite Barbare (vendu à plus de 15 000 exemplaires), Astrid Manfredi a reçu un accueil unanime. Gageons que LA révélation de la rentrée littéraire 2015 surprendra avec Havre nuit, deuxième volet d’un triptyque sur la violence des âmes et des corps.

« En fait, tout se passe bien. Comme dans un jeu macabre mais réglementé. Parce qu’à la fin personne ne meurt vraiment »

Une étudiante prend un homme en autostop sur l’autoroute un 31 décembre et entraîne l’inconnu dans une fête au Havre. Le lendemain, elle apprend le meurtre sauvage d’une fille aperçue pendant la soirée. Quelques années plus tôt. Laszlo est inscrit à la Sorbonne. Au bistrot, il sèche les cours et observe une étudiante penchée sur ses fiches de criminologie. Laszlo est amoureux mais c’est avec d’autres filles à la  peau diaphane qu’il passera ses nuits. Il n’oubliera jamais Alice, devenue inspectrice. A défaut de la posséder, il laissera sur ses scènes de crime ce que seule Alice pourra trouver.

Havre nuit est avant tout l’histoire d’un amour impossible. Entre Paris, Londres et le Havre, Astrid Manfredi nous conte une deuxième « histoire de la violence et de l’enfermement », celle d’un couple qui ne se formera jamais. Un crépuscule des corps et des âmes enraciné dans les souffrances de l’intime et les blessures familiales.  Après La petite barbare.

En filigrane de ce texte, il y a aussi cette chanson …

Publicités