Nous vivons un cauchemar, 5 ans de plus avec EM c’est un cauchemar. #toutsaufmacron
« Encore la nuit. Le vide et seule la téloche qui dégueule sa rengaine. La vraie nuit jamais noire me manque.
J’en suis où ? Pas très loin. J’ai seize ans, ma vie stagne comme un jaune d’œuf trop cuit. Heureusement il y a le champagne, l’aubaine funky de l’adolescence, le breuvage doux et doré qu’on vole aux fils de riches en clignant l’œil de biche. Pute, c’est du boulot, tout est dans l’œillade. La nuit, nous marchons dans Paris une bouteille de Veuve Clicquot à la main. Terrés dans leur confort flippé les immeubles demeurent bouches cousues. Personne ne nous entend, le feulement de nos baskets ne laisse rien présager de la révolution qui verra le jour. Une nuit comme une autre, tout explosera et nous serons relax à nos fenêtres tandis que d’autres galoperont dans tous les sens, leurs livres de lièvres érudits sous le bras. La pièce il y a longtemps qu’on l’a écrite mais aucun d’entre eux ne l’a lue. Ils la vivront en live, nous tirerons les ficelles de leurs vies de marionnettes de la fraternité et ils viendront mendier l’armistice de notre rage. Nous envahirons les Champs de cette existence du pire que nous avons bâtie sans même qu’on nous regarde. Ils ont laissé la mauvaise herbe pousser sous leurs discours de progressistes planqués et aujourd’hui c’est le venin de l’herbe folle qui s’infiltre dans leur téléfilm.
Qu’ils rangent leur science, la guerre est déclarée. Le spectacle c’est maintenant.
J’ai seize ans. Sur ces trottoirs qui nous bannissent ma haine éclot comme une fleur sauvage, écarlate et douce. Dans son pistil névrotique et analphabète le souvenir de champs vierges, d’hommes unis autour d’une même parcelle d’horizon. Encore, chaque soir, je chante, à tue-tête. La voix de la rue mutique. A ceux qui nous disent ignares, j’envoie les premiers feux d’une révolution labellisée par les géants de la consommation qui chaussent les pieds de leurs gamins. J’ai seize ans. Parfois, je suis fière de moi. » Extrait « La petite barbare ».

0 comments on “Désolant …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :