L'humeur de la chroniqueuse La phrase littéraire du jour

Faites vos jeux, rien ne va plus…

Audrey Hepburn dans « Breakfast at Tiffany’s »

Faites vos jeux, rien ne va plus
CNN, BFM, LCI, FOX NEWS
La vérité n’a plus d’importance
Robin des bois a déserté la forêt de Sherwood
Faites vos jeux, rien ne va plus
Masqués, répudiés, zélés,
Les télétravailleurs attendent l’heure de la paye
La boulangère garde la sourire
Elle n’envie pas notre pétrin
Un gamin aux yeux de loup
Défigure les seins de Marianne
Un drapeau sans bleu ni blanc
Rien que du rouge dans le vieux bouge
Faites vos jeux, rien ne va plus
Laisse donc tourner ta mobylette
Dans la campagne des oubliés
Et va rejoindre ton champ de patates
Les pieds dans le boue, c’est un peu nous
Faites vos jeux, rien ne va plus
Les diamants ne sont pas éternels
Y a plus de cinoche dans mon quartier
Le bouquiniste pleure sur la Seine
Et y a mémé qui compte ses pièces
Faites vos jeux, rien ne va plus
Des navires accostent sur nos côtes
La misère à l’assaut du Capital
Mais nos poches sont déjà vides
Y a plus que des trous sous nos godasses
Faites vos jeux, rien ne va plus
Y a Bill Gates qui parle dans le poste
Agitant ses mains trop nettes
Une petite piquouze pour la populace
Lui clouer le bec et faire de la place
Faites vos jeux, rien ne va plus
La gauche, la droite, enterrent leurs morts
Plus de chrysanthèmes sur les vieilles tombes
Plus rien que la crise qui s’hystérise
Plus rien que la foule toute désunie
Faites vos jeux, rien ne va plus
Y a quelque part une rose sauvage
Qui fait la belle même en hiver
Y a des épines qui valent le coup
Elle me caresse de sa rudesse
Dit qu’ça vaut encore le coup
Qu’y aura de l’espoir si on s’en mêle
Faites vos jeux, rien ne va plus
Je me pends au cou de la pluie
Suis démasquée et toute lavée
J’attends mon tour dans le manège
J’ai pas payé pour le billet
Faites vos jeux, rien ne va plus
La roue tourne, y a pas de fortune
Y a un sourire avant la corde
Y a un sapin sur la grand-place
Y a le petit Jésus dans la crèche
Y a du mimosa en Provence
Y a quelqu’un qui nous attend
La roue tourne.
Astrid Manfredi, le 10-11-2020, copyright tous droits réservés

2 comments on “Faites vos jeux, rien ne va plus…

  1. Philippe Adam

    Le Casino du desespoir, quel magnifique texte

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :