Romy Schneider, 30 ans déjà …

Le 29 mai 1982 disparaissait Romy Schneider. Son regard clair poursuit  de sa mélancolie rieuse le cinéma français. Sur grand écran, elle incarna avec détermination et sensibilité la femme française émancipée des années 70, celle qui  laissait flâner entre ses doigts une cigarette, celle qui exposait les faiblesses de son visage nu.

La France vibra au rythme de ses déboires personnels et sentimentaux priant en secret pour la revoir l’espace d’un instant entre les bras du Samouraï.

Romy ne fut pas heureuse et ne s’en cacha pas. Elle n’eut qu’une seule revendication : aimer. Il faut croire que c’est la plus importante.

Publicités