mars 01

Pensée du soir …

homme-femme

T

« Elle se disait que l’amour, il fallait vivre avec. Elle regarda l’homme qui était toujours là, comparant sa constance à celle d’un saule rieur. Il avait pris un peu d’embonpoint, ses yeux étaient davantage cernés et la candeur les avait désertés. Mais il était là. Choisissant avec goût les films du soir, toujours enthousiaste à l’idée de voyager avec elle. Heureux de s’endormir la nuit à ses côtés et de sentir la chaleur de son corps entre leurs draps. Il ne se passait pas un jour sans qu’il ne l’appelle. Et son téléphone n’était pas une tombe mais un objet bien vivant qu’il utilisait pour lui faire part des pensées qu’il nourrissait pour elle. Elle avait oublié qu’il était là. Et elle le regarda à nouveau, comme si elle venait de s’extraire d’un grand sommeil qui n’avait laissé en éveil que sa peau et ses sens. Et elle le regarda, heureuse de sa présence que le temps n’avait pas transformé en absence. Elle lui sourit avec un sourire qui disait tout cela. Il baissa la tête presque gêné de ce sourire qu’il ne lui connaissait plus. Elle se disait que l’amour, il fallait vivre avec. » Astrid Manfredi copyright tous droits réservés

Publicités